Un an après

The Opera Platform célébrait son premier anniversaire le 8 mai dernier

Lancé lors de la conférence d'Opera Europa Madrid en mai 2015, le projet d’Opera Europa, le plus ambitieux à ce jour, propose une saison d'opéra européen en ligne fournie par quinze de ses membres dans douze pays, en partenariat avec ARTE et la Commission européenne.

Expérimentant dans les eaux relativement inexplorées de l'opéra en direct, ce partenariat était confiant au lancement vis-à-vis de la force de son programme et de l'engagement de ceux qui s’y sont impliqués.
Un programme attrayant d'opéra et l'engagement des partenaires visant à fournir un service de streaming très accessible ont en effet prouvé les grands atouts de ce projet au cours des douze derniers mois.

Programme de cette année

Le programme de cette première année a été composée de vingt productions avec un répertoire allant de l'ABC de l'opéra (Aida, La Bohème, Carmen) à des titres moins familiers (Król Roger, Straszny Dwór, Valentina). Ces productions, chacune choisies pour refléter les forces artistiques d'un théâtre particulier, ont été transmis en continu à travers l'Union européenne, dans l'ordre chronologique, à partir de: Madrid, Londres, Helsinki, Riga, Vienne, Oslo, Bruxelles, Lyon, Turin, Varsovie, Berlin, Amsterdam et Stuttgart. Où d'autre, mais en ligne pourrait une telle diversité de l'opéra être réunie pour permettre d’en profiter gratuitement en un seul endroit?

Que chaque partenaire se soit engagé à présenter ses réalisations dans les meilleures conditions est le deuxième facteur de succès. La majorité des productions ont été diffusées en direct, sous-titrée en six langues, disponible pendant six mois pour la visualisation à la demande, et enrichie d'une série de documents de forme courte liée à ces productions dans un contexte plus large pour le bénéfice des spectateurs réguliers de l'opéra et curieux néophytes. Le temps, la confiance et le travail acharné fournis par chaque partenaire.


Comment, par exemple, sans un tel engagement, aurait le Komische Oper Berlin été en mesure d'offrir une rediffusion en direct de la première représentation de la nouvelle production de Barrie Kosky, Yevgeny Onegin sur la plate-forme en Janvier de cette année? La question, à laquelle les partenaires n’ont osé faire aucunes prédictions confiantes il y a un an, concerne le public. Est-ce que The Opera Platform va trouver un public?
Maintenant, avec l'avantage de statistiques des douze derniers mois, le partenariat peut dire qu’il a réussi à trouver un public important à l'échelle mondiale pour son nouveau service.



 

 

Audience

L’audience a été constante au cours des douze derniers mois et à la plus large pour les transmissions en direct. L’audience culmine considérablement quand il y a un événement en direct ou une nouvelle retransmission; il y en a eu quatre durant le mois de lancement de la plate-forme en mai 2015.

Les partenaires ont un impact significatif sur les audiences et leurs campagnes médiatiques, comme celle menée par l'Opéra national de Pologne en Novembre 2015, attirent un nombre important de visites sur la plateforme.

Plus des trois quarts de l'auditoire est européenne. Une proportion importante, de 11%, provient de l'Amérique du Nord.

Le public de notre continent est véritablement européen et n'a pas, comme dans le modèle de distributeurs nationaux traditionnel,  plus de poids dans certain Etat membre en particulier. La taille des auditoires dans chaque pays est étroitement corrélée aux niveaux de population à travers l'Union.

Ce graphique montre l’évolution de l’augmentation du public en Europe et reflète exactement la démographie européenne, seule la Finlande a un nombre proportionnellement plus élevé de visiteurs de la plate-forme par rapport à sa population.

Mis à part le puissant Google, Facebook est la source la plus importante de trafic sur The Opera Platform, suivie par ARTE Concert, le partenaire média du projet.

Une large couverture médiatique a pu attirer un nombre important de visiteurs sur la plate-forme, pas le moindre parmi les articles dans The New York Times. Comme mentionné ci-dessus, les partenaires sont également essentiels pour amener du public, les sites du Teatro Real et de l'Opéra National de Finlande comptent parmi les dix principales sources de clics.

Donc, si les chiffres d'audience montrent que le nombre des visiteurs du monde entier sont considérables, que savons-nous sur le profil de ceux qui utilisent la plate-forme? Ceci est une question sur laquelle Opera Europa travaille. L'équipe est en train d'analyser les résultats d'une étude d'audience réalisée sur le site au cours du dernier mois.

Cette vérification de l’instant après la première année donne l'élan au projet et partenaires actuels à se poursuivre et s’élargir. Plus de stream de plus de théâtres dans plus de pays vont sûrement ajouter de nouvelles dimensions  et une  nouvelle audience à notre saison européenne.
Veuillez-vous joindre à nous lors de la session dédiée à la plate-forme lors de la conférence d'Amsterdam pour en savoir plus.

La navigation et le texte sur la plate-forme Opera est présenté en trois langues: anglais, français et allemand. La version anglaise est la plus consultée.